Le CMSI 42 s'agrandit

Publié le 17 nov 2020

Un an après son ouverture, le CMSI42 (centre médical de soins immédiats) accueille jusqu’à 50 patients par jour et prévoit d’ores et déjà, face à l’augmentation de la fréquentation, d’étendre ses locaux et de doubler l’équipe médicale, paramédicale et administrative.

Actu-CMSI42

En novembre 2019, la Clinique Mutualiste, groupe AÉSIO Santé, ouvrait, en collaboration avec le Docteur Xavier Poble, ancien chef de service SAMU-SMUR-Urgences-UHCD-Cesu 43, et avec le soutien de la Fédération Nationale de la Mutualité Française, un Centre Médical de Soins Immédiats, à Saint-Etienne.

 

Cette structure novatrice, intermédiaire entre la médecine de ville et les services d’urgences saturés prend en charge des urgences relatives nécessitant notamment le recours à un plateau technique (matériel de suture et d’immobilisation, biologie, imagerie médicale), en collaboration avec l’ensemble des praticiens de spécialités de la clinique mutualiste et d’un réseau de soins en ville.

 

Ouvert tous les jours de 8h à 20 h, 365 jours par an, le CMSI42 a pleinement trouvé sa place dans l’offre de soins stéphanoise, avec actuellement plus de 1000 passages par mois. Il a démontré qu’il répondait à une vraie demande et joue un rôle essentiel dans le parcours de soins de premier recours, proposant une alternative pertinente aux urgences hospitalières surchargées.

Dans le contexte de la crise sanitaire #Covid19, l’équipe prend en charge des patients présentant des symptômes et effectue des dépistages nécessaires. Durant la première vague, 400 patients ont été accueillis et 34 ont été hospitalisés au sein de la clinique mutualiste, dans le service de médecine ou de réanimation.

 

Face à l’évolution de sa fréquentation depuis son ouverture, et pour répondre à cette demande, le CMSI engagera des travaux début 2021 afin de doubler sa superficie. Cette extension s’accompagnera d’un renforcement de l’équipe médicale et paramédicale et permettra d’accueillir entre 20 000 et 22 000 patients par an.

 

Une décision qui vient conforter la place du CMSI42 dans le maillage territorial de santé et dans la régulation des urgences.