AÉSIO Santé expérimente une nouvelle technologie de rééducation basée sur la thérapie miroir

Publié le 27 mai 2021 - Mis à jour le 23 sep 2021
AÉSIO Santé expérimente une nouvelle technologie de rééducation basée sur la thérapie miroir

Depuis 2 ans, la Résidence Mutualiste Alpha, établissement du groupe AÉSIO Santé, situé à Champdieu (Loire), qui accueille des personnes adultes présentant un handicap physique avec ou sans déficience cognitive associée, utilise IVS3, Intensive Visual Stimulation, une approche de thérapie miroir développée par la start-up Dessintey à partir des travaux du Pr Pascal Giraux, chef du service MPR au CHU de Saint-Etienne.

AÉSIO Santé expérimente une nouvelle technologie de rééducation basée sur la thérapie miroir

La thérapie miroir informatisée, qui s’appuie sur la plasticité cérébrale, c’est à dire la capacité qu’a le cerveau à récupérer après des troubles ou des lésions neurologiques, a déjà prouvé son efficacité dans des centres de rééducation pour des patients récemment affectés par une lésion.

L’objectif de l’étude menée depuis 2019 à la Résidence Mutualiste Alpha est de mesurer l’intérêt d’un tel outil chez des patients dont le handicap est installé depuis plus de 2 ans. Il ne s’agit pas de retrouver une motricité totale mais d’obtenir une amélioration dans les gestes quotidiens, limiter la douleur ou aider certaines personnes à reprendre conscience de tout leur corps et ainsi gagner en autonomie.

 

Durant 2 ans, l’équipe paramédicale constituée d’une psychomotricienne, d’une ergothérapeute et d’un enseignant des activités physiques et sportives, a suivi une vingtaine de résidents souffrant d’une lésion cérébrale (hémiplégiques ou ayant des troubles moteurs sur les 2 membres supérieurs). Les résidents se sont vus proposer des séances de thérapie miroir, à partir d’images de leur bras valide ou de celui d’une autre personne en mouvement, de 8 à 18 min, chaque jour sur un mois, puis un nouveau cycle 6 mois plus tard.

Grâce aux outils d’évaluation et échelles de mesure, l’équipe a pu évaluer l’impact des séances sur la douleur, la motricité, la spasticité, l’amplitude articulaire, le schéma corporel.

Les 2 années d’étude montrent un gain de motricité, sur la compréhension du corps, la qualité du mouvement, la coordination segmentaire, une diminution des douleurs et une amélioration de la concentration.

Autre résultat significatif, les gains sont maintenus d’une année sur l’autre et, malgré les efforts intenses demandés à chaque séance, les résidents apprécient de participer à ce programme, générateur d’une dynamique quotidienne.

 

En 2021, AÉSIO Santé complètera ces résultats par une nouvelle étude sur l’impact de la thérapie miroir sur l’équilibre postural. Cette thérapie provoque des variations au niveau du schéma corporel chez les personnes ayant un hémicorps déficient. L’équipe paramédicale en charge du projet subodore que le travail sur cet hémicorps lésé pourrait avoir un impact sur l’équilibre postural, sur l’autocorrection de la posture et sur un meilleur transfert des points d’appui.

25 personnes seront suivies pendant 2 nouveaux cycles d’un mois grâce à un nouvel outil, une plateforme de posturologie qui viendra analyser la répartition de la pression des pieds et le centre de gravité.

 

A travers cette nouvelle expérimentation et en s’appuyant sur les nouvelles technologies, AÉSIO Santé souhaite renforcer ses connaissances et faire évoluer ses pratiques professionnelles afin de proposer un accompagnement novateur à ses usagers.